Comment traiter la lombalgie avec l’électrostimulation?

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Come trattare la lombalgia con l'elettrostimolazione.

Le lumbago est cette douleur qui se situe dans la partie inférieure du dos et qui est liée à la structure musculo-squelettique de la colonne vertébrale. C’est l’une des douleurs les plus courantes dans la population et elle peut devenir invalidante, car elle limite ou empêche les mouvements.

En effet, 80 % des personnes ont eu ou auront l’un des différents types de lombalgie au cours de leur vie et environ 70 % des jeunes ont connu cette lombalgie avant l’âge de 16 ans.

Ci-dessous, nous vous montrons ses principales causes et symptômes, ainsi que les moyens d’apaiser cette affection douloureuse.

Quelle est la cause de la lombalgie?

Il y a quelque temps, lorsque les spécialistes parlaient de la lombalgie et de ses causes, ils évoquaient toujours les hernies discales ou la scoliose. C’est-à-dire qu’ils pensaient que c’était la conséquence d’une altération de la structure de la colonne vertébrale.

Cependant, de la Fondation Kovacs, ils indiquent que cette déclaration est une erreur. Bien que les hernies discales dans le bas du dos fassent partie des causes identifiables, ce diagnostic est souvent mal utilisé.

Cette fondation affirme que le lumbago apparaît en raison d’un mécanisme neurologique dans lequel les nerfs qui transmettent la douleur sont activés et une contracture musculaire et une inflammation sont déclenchées. De plus, à certaines occasions, la racine nerveuse est également comprimée. Déterminer ce qui déclenche ce mécanisme n’est pas facile dans de nombreux cas, de sorte que la douleur est attribuée à une surcharge musculaire ou à une contracture.

En cas de lombalgie, la plus fréquente est qu’elle a une origine mécanique :

  • Problèmes dégénératifs du disque intervertébral ou des articulations vertébrales postérieures.
  • Scoliose ou altération de la statique vertébrale.
  • Surcharge mécanique ou tensionnelle (contractures musculaires).
  • Traumatisme violent.
  • Fractures ostéoporotiques.

D’autres causes moins fréquentes sont les infections, les tumeurs ou les maladies inflammatoires des structures vertébrales.

Symptômes de la lombalgie 

Lorsque l’on parle de lombalgie et de ses symptômes, les manifestations habituelles sont l’inflammation, les douleurs locales ou irradiantes et les contractures musculaires.

De même, selon le degré d’affectation et de compression radiculaire, elles peuvent se manifester par différentes altérations de la sensibilité (picotements, hyperesthésie, hypoanesthésie, anesthésie…) et certaines altérations du mouvement (paralysie ou parésie, entre autres).

Types de lombalgie

Il n’y a pas de classification spécifique des lombalgies. Malgré tout, de nombreux spécialistes le différencient généralement entre ces deux catégories que nous vous montrons:

Lumbago aigu

La lombalgie provoque des douleurs et, à certaines occasions, s’accompagne d’une raideur entre l’extrémité des côtes et les fesses.

On parle de lombalgie aiguë lorsque les symptômes apparaissent brutalement. Dans ce cas, la douleur dans le bas du dos peut durer de quelques jours à environ quatre semaines. Cette douleur peut être accompagnée d’une raideur dans le dos, d’une difficulté à se tenir debout ou d’une réduction des mouvements dans le bas du dos.

On parle de douleur chronique lorsqu’elle dure des mois.

Quels sont les bons traitements pour les lombalgies aiguës?

Il existe un large consensus sur ce qui ne devrait pas être la première option pour traiter la lombalgie aiguë: les mesures pharmacologiques.

Pour cette raison, les premières indications que les professionnels effectuent tournent autour des soins personnels: pratiquer certains exercices de prévention et maintenir une activité en cas de lombalgie aiguë ou subaiguë.

Les techniques de relaxation et les thérapies alternatives sont plus recommandées pour les cas de lombalgie chronique, mais des manipulations et des massages effectués par des experts peuvent améliorer à la fois les douleurs chroniques et aiguës.

D’autre part, l’électrostimulation musculaire peut être une autre arme pour lutter contre les lombalgies. Grâce aux combinaisons d’électrostimulation Wiemspro, vous pourrez travailler des zones musculaires spécifiques, en exerçant les muscles à l’aide d’impulsions électriques locales. Ces impulsions sont générées à partir d’appareils et transmises à travers les électrodes de la combinaison d’électrostimulation. Ces électrodes sont placées dans les muscles que vous souhaitez stimuler. Les impulsions imitent le potentiel d’action provenant du système nerveux central, provoquant une contraction musculaire.

Lumbago avec sciatique

Dans les situations où la douleur dépasse la région lombaire et s’étend aux membres inférieurs, on parle de lombalgie irradiée. S’il s’étend du bas du dos au pied ou au talon sur le côté ou à l’arrière de la cuisse, on l’appelle sciatique ou lumbosciatique.

Cette affection évoque une lésion des racines nerveuses qui sortent de la colonne vertébrale et qui portent l’ordre de contracter les muscles des membres inférieurs par l’intermédiaire du nerf sciatique.

Si la douleur ne dépasse pas la région du genou, il ne faut pas parler de sciatique. De plus, dans ce cas, la cause n’est généralement pas une lésion des racines nerveuses, mais l’origine sera d’une autre nature.

Come trattare la lombalgia con l'elettrostimolazione.

Que faire pour récupérer d’une lombalgie?

Dans les phases initiales de la lombalgie, l’un des conseils les plus utilisés est le repos. Cependant, il ne faut pas non plus passer trop de temps allongé sur le dos, car cette posture peut devenir néfaste si on en abuse. À tel point que cela peut retarder la récupération, mais une façon de rester reposé et actif est d’utiliser le programme de relaxation par électrostimulation de Wiemspro, qui vise à soulager le stress et à combattre les tensions.

Les autres mesures les plus utilisées sont celles que nous indiquons:

Chaud et froid

Pour aider à réduire l’inflammation du dos, vous pouvez appliquer des packs de gel froid ou des compresses. En revanche, si l’affection est chronique, il conviendra d’utiliser des sacs chauffants pour favoriser la relaxation musculaire.

Médicaments

L’administration d’anti-inflammatoires et d’analgésiques fait partie des solutions immédiates pour tenter de calmer la douleur chez les personnes lombalgiques. Cependant, à certaines occasions, les professionnels de la santé décident que pour un cas précis, il est préférable de recourir à un relaxant musculaire.

Les relaxants musculaires, les anti-inflammatoires et les analgésiques sont les médicaments indiqués pour le traitement du bas du dos. Ceux-ci peuvent être administrés sous forme d’injections, de pommades, de comprimés ou de patchs transdermiques.

Quels sont les médicaments indiqués pour traiter les lombalgies ?

  • Analgésiques. La dipyrone ou l’acétaminophène sont des médicaments appropriés pour les lombalgies modérées à légères. Votre médecin peut vous les prescrire seuls ou en association avec des opioïdes ou des myorelaxants.
  • AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens. C’est une alternative aux antalgiques. Cela comprend le naproxène, le diclofénac ou l’ibuprofène, qui sont tous recommandés pour soulager les lombalgies aiguës.
  • Relaxants musculaires. Le diazépam, la cyclobenzaprine ou le carisoprodol sont parmi les relaxants les plus couramment utilisés pour les cas de lombalgie. Ceux-ci sont généralement associés à un antalgique (diclofénac, naproxène ou méloxicam) pour augmenter l’efficacité du traitement et réduire la douleur.
  • Opioïdes. La codéine ou le tramadol sont deux opioïdes qui sont utilisés pendant une courte période pour des situations aiguës et doivent toujours avoir une prescription médicale. Ces médicaments ne sont pas indiqués pour traiter les lombalgies chroniques.
  • Antidépresseurs. Dans certaines occasions, le médecin peut prescrire certains types d’antidépresseurs tels que l’amitriptyline pour soulager les lombalgies chroniques.
  • Pommades et patchs. Cette forme pharmaceutique est utilisée pour certains anti-inflammatoires et analgésiques, comme Voltaren. Son utilisation est recommandée pour les douleurs légères ou en complément des médicaments à action systémique.
  • Injections. S’il y a des signes de compression du nerf sciatique, la douleur est très intense et empêche de marcher ou de s’asseoir, il est courant que des relaxants musculaires et des anti-inflammatoires soient prescrits sous cette forme. Aussi, dans certains cas, lorsque le traitement administré ne montre aucun signe d’efficacité pour réduire la douleur ou que la douleur irradie, des injections de cortisone sont administrées pour réduire l’inflammation.

Exercices pour le lumbago

Des exercices spécifiques pour traiter cette condition comprennent différentes formes de renforcement musculaire, d’étirements et d’exercices aérobiques. Tous seront d’une grande aide pour calmer la douleur et retrouver la mobilité du dos. De plus, les pratiquer sera bénéfique afin de prévenir de nouveaux épisodes de lombalgie.

Physiothérapie

Un physiothérapeute peut enseigner des exercices pour améliorer la posture, renforcer vos muscles abdominaux et dorsaux et augmenter votre flexibilité. L’utilisation régulière de techniques de physiothérapie peut empêcher la douleur de revenir. De plus, ces spécialistes sont les mieux placés pour apprendre à modifier les mouvements lors d’un épisode de mal de dos afin de prévenir d’autres douleurs.

L’électrostimulation pour la physiothérapie, ou également appelée électrothérapie, peut être une valeur ajoutée lorsqu’il s’agit de traiter les douleurs lombaires, car la combinaison d’électrostimulation Wiemspro peut fonctionner à des intensités et des fréquences très douces qui favorisent la rééducation et la récupération musculaire.

Thérapies alternatives

En plus de tout ce qui est mentionné pour lutter contre le lumbago avec des exercices, il est également recommandé de pratiquer le yoga, le pilates, le tai-chi ou des disciplines similaires. Tous aident à renforcer les muscles du dos et sont recommandés pour les personnes souffrant de lumbago chroniques et aiguës.

Hygiène posturale

Afin d’avoir une récupération rapide et d’éviter les mouvements ou les postures qui pourraient provoquer à nouveau un épisode de lombalgie, il est nécessaire de veiller à l’hygiène posturale. Apprendre à avoir une bonne posture permettra d’éviter de futurs maux de ces caractéristiques.

Le Pilates et la rééducation posturale globale (RPG) font partie des meilleures alternatives pour prévenir les crises futures et renforcer les muscles de la colonne vertébrale.

Électrostimulation pour le lumbago

L’électrostimulation musculaire est une méthode très efficace pour traiter les douleurs lombaires. Non seulement il soulage la douleur, mais en même temps il peut aider à traiter les causes pathologiques pour éviter qu’elles ne se reproduisent.

Les bienfaits de l’électrostimulation pour le mal de dos sont scientifiquement prouvés et c’est l’une des solutions préférées des professionnels de la santé, notamment des kinésithérapeutes.

Concrètement, le bon usage d’un gilet d’électrostimulation permet une action dirigée vers la région lombaire qui provoque un effet analgésique qui calme les maux de dos situés au niveau du milieu et du bas du dos. Ainsi, grâce à cette action guidée, les contractures peuvent être réduites, la mobilité restaurée et les douleurs musculaires soulagées dans une zone de grande sensibilité.

Bref, la lombalgie est une affection très courante dans la population qui peut être prévenue en réalisant des exercices appropriés et qui peut être traitée à l’aide de techniques aussi novatrices que l’électrostimulation. Abonnez-vous à notre blog pour en savoir plus!

La lombalgie est la cause la plus fréquente de la maladie de Schien

Partager cette publication:

[geot_country_name]