FEDER_ENG

WIEMSPRO SL in the ICEX Next Program, has had the support of ICEX and the co-financing of the European ERDF fund. The purpose of this support is to contribute to the international development of the company and its environment.

Ce que vous devez savoir pour augmenter son métabolisme

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Métabolisme

L’ensemble des processus que nous intégrons dans le concept augmenter son métabolisme est inhérent à la vie. Non seulement chez l’homme, mais également chez tous les êtres vivants, même si nous le simplifions en le mettant en relation avec le fait de grossir ou de mincir. Nous allons donc vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur les processus métaboliques

Qu’est-ce que le métabolisme? 

C’est le nom donné à l’ensemble des réactions chimiques qui se produisent dans les cellules de notre corps et dont le but est de transformer les nutriments que nous ingérons en énergie vitale. Autrement dit, le carburant dont votre corps a besoin pour tout ce qu’il fait: marcher, grandir ou bouger. 

Lorsque vous mangez un aliment et qu’il atteint votre tube digestif, des molécules organiques appelées enzymes déclenchent le processus métabolique. Elles transforment les protéines en acides aminés, les glucides en sucres simples comme le glucose et les graisses en acides gras

Ces substances sont ensuite absorbées par le sang, qui les transporte jusqu’aux cellules. Une fois à l’intérieur de ces dernières, un autre processus commence: des enzymes, différentes des précédentes, déclenchent de nouvelles réactions chimiques pour métaboliser ces substances. 

Tout au long de ce processus, notre corps libère de l’énergie et l’utilise de deux manières: 

  • Pour créer des tissus corporels et la stocker.
  • Pour décomposer ces tissus et exploiter cette énergie précédemment stockée. 

Selon qu’il s’agit d’un processus ou de l’autre, on parle de deux types de métabolisme: 

  • L’anabolisme ou processus métabolique constructif. Au cours de ce processus, certaines petites molécules simples sont modifiées pour créer des molécules plus grandes et plus complexes constituées de glucides, de lipides et de protéines. Il s’occupe donc de créer et de stocker: il développe de nouvelles cellules qui renforcent les tissus corporels et produit de l’énergie qui est stockée pour plus tard. 
  • Le catabolisme ou processus métabolique destructeur. Contrairement au cas précédent, les cellules décomposent les grosses molécules en molécules plus petites. L’énergie qu’elles produisent est utilisée par notre corps pour son entretien quotidien. Par exemple, pour se déplacer ou s’échauffer. Les déchets générés au cours de ce processus sont, à leur tour, éliminés par l’appareil excréteur. 

Calculer le métabolisme de base 

Parmi toutes ces réactions de notre corps, le métabolisme de base (BMR) fait partie des concepts fondamentaux. Il s’agit de la quantité minimale d’énergie dont a besoin un être humain au repos pour assurer les fonctions vitales de base de son organisme. Par exemple, lorsque nous respirons ou régulons notre température. 

C’est un paramètre qui change d’une personne à l’autre en fonction de la taille, de l’âge, du sexe ou du poids. Il est calculé, entre autres, pour la perte de poids, car il nous permet de savoir de combien de calories notre corps a besoin. Mais également pour détecter des problèmes métaboliques et d’autres maladies. 

Il est calculé par calorimétrie indirecte. Partons du principe que 208 millilitres d’oxygène sont nécessaires pour brûler une calorie. En analysant la quantité d’air expiré ainsi que l’oxygène et le dioxyde de carbone qu’il contient, on connaît la dépense énergétique dont une personne a besoin pour assurer ses fonctions vitales de base. 

accélérer du métabolisme

Entraînement métabolique 

L’entraînement métabolique s’appuie sur le taux métabolique de base. Il consiste à effectuer une série d’exercices structurels avec peu de repos entre eux. De cette façon, on optimise la combustion des calories en augmentant le taux métabolique pendant et après l’entraînement. 

Ces exercices vous obligent à solliciter de nombreuses articulations, ils génèrent donc une grande dépense énergétique. Ils s’agit d’exercices d’aérobie et de haute intensité, ils consomment donc beaucoup de calories. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un type d’entraînement très difficile et épuisant. 

L’électrostimulation en complément de l’entraînement métabolique 

Comme nous venons de l’expliquer, l’entraînement métabolique fait intervenir de nombreux processus physiques et biochimiques qui se produisent dans notre corps. En outre, les exercices doivent être effectués de manière dynamique et non statique. Les mouvements, courts mais intenses, sont suivis de pauses qui contribuent à améliorer l’irrigation sanguine des muscles et des tissus. Cela accélère le fonctionnement du métabolisme.

Cela nous amène à vous parler de l’électrostimulation en activité complémentaire à l’entraînement métabolique. Elle est plus connue sous le nom d’EMS (Electrical Muscle Stimulation). Wiemspro est l’un des principaux spécialistes en Espagne et nos combinaisons sont idéales pour votre salle de sport, votre centre de physiothérapie ou votre salon de beauté. 

Dans tous les cas, l’électrostimulation ne remplace pas un entraînement, mais est idéale en complément. Elle consiste à envoyer de petites décharges électriques aux muscles à l’aide d’appareils d’électrostimulation spéciaux. Pour ce faire, des électrodes sont placées sur les muscles à stimuler. Ces petites décharges imitent les impulsions du système nerveux central et intensifient la contraction musculaire. 

De cette façon, les muscles travaillent davantage et l’entraînement métabolique dont nous vous parlions est ainsi intensifié. Tout cela vous apporte une série d’avantages, notamment les suivants: 

  • Vous permet de réduire votre temps d’entraînement en faisant le même exercice. 
  • Active les couches musculaires plus profondes. Les impulsions électriques permettent de mieux les atteindre que lors d’un entraînement classique. 
  • Augmente la consommation de calories et l’élimination des toxines. Des études affirment que le métabolisme est accéléré, car il reste actif jusqu’à 72 heures après l’entraînement. 
  • Participe à la guérison de certaines blessures musculaires et même à l’amélioration de certaines maladies musculo-squelettiques comme l’atrophie. Contribue également à renforcer les muscles, que ce soit en matière de force ou d’endurance. 
  • Augmente la circulation sanguine et la circulation lymphatique. Lesquelles améliorent à leur tour la vascularisation et la capillarisation du corps. 
  • Réduit les blessures. Renforce les muscles et leur endurance, en rendant leurs fibres plus résistantes aux efforts.

Cependant, malgré tous ses avantages, l’électrostimulation n’est pas recommandée dans certains cas. Par exemple, les femmes enceintes, les personnes portant un pacemaker ou les personnes souffrant d’épilepsie ne doivent pas l’utiliser. Les électrodes ne doivent pas être placées sur des plaies ouvertes, sur le cou ou sur la colonne vertébrale. 

Les aliments qui aident à augmenter son métabolisme

D’autre part, l’entraînement métabolique, avec ou sans électrostimulation, nécessite beaucoup d’intensité. Il est donc conseillé de compenser l’effort par une alimentation riche et de consommer des aliments qui accélèrent le fonctionnement du métabolisme. En général, ces aliments doivent regrouper six groupes de nutriments optimaux: eau, protéines, lipides, vitamines, minéraux et glucides

Ces derniers ne sont pas recommandés avant ou pendant l’entraînement. Mais fortement recommandés en dehors de ces périodes. Les meilleurs nutriments sont ceux contenus dans les fruits, les champignons et les légumes (carottes, poivrons, aubergines, tomates et salade, par exemple). 

En ce qui concerne les protéines, nous vous conseillons d’associer protéines animales et végétales. Par exemple, les noix, la dinde, le poulet, les œufs et le poisson, notamment les poissons gras, qui contiennent également des oméga-3. Ces aliments sont également riches en vitamines comme la B12, la C et la B1, ainsi qu’en minéraux comme le magnésium et le fer. 

Les aliments suivants sont également fortement conseillés pour augmenter son métabolisme: les lentilles et autres légumineuses, toutes sortes de fruits et de boissons comme les jus naturels, les aliments épicés, et le thé vert et le café, qui sont également des antioxydants. Grâce à eux, vous optimiserez vos exercices métaboliques.

Maladies affectant le métabolisme

D’autre part, de nombreuses maladies peuvent perturber ces processus métaboliques fondamentaux pour la santé. Parmi les plus importantes, on retrouve l’hypertension, qui peut aussi entraîner d’autres maladies graves. 

Mais également l’hypothyroïdie. La thyroxine, une hormone produite par la glande thyroïde, joue un rôle essentiel dans les processus métaboliques. Et le problème est qu’elle est produite en trop faible quantité. Si vous souffrez de cette maladie, vous aurez des symptômes tels que la fatigue, la prise de poids et la constipation. 

De même, les processus métaboliques sont perturbés par l’hyperthyroïdie qui, comme son nom l’indique, est l’inverse de l’hypothyroïdie. Dans ce cas, la thyroïde produit trop de thyroxine. Une perte de poids injustifiée fait partie des symptômes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. 

Mais la maladie qui affecte le plus les processus métaboliques est sans doute le diabète, qu’il soit de type 1 ou de type 2. Dans le cas du diabète de type 1, le pancréas ne produit pas assez d’insuline, qui est également nécessaire à ces processus. On parle de diabète de type 2 lorsque l’organisme ne répond pas correctement à l’insuline. En d’autres termes, lorsqu’il est résistant à cette dernière. 

Enfin, certaines maladies congénitales affectent également le métabolisme. Il s’agit principalement de la galactosémie, qui empêche l’assimilation de l’enzyme du sucre, et de la phénylcétonurie, où l’enzyme responsable de la décomposition de l’acide aminé phénylalanine ne répond pas bien. Métaboliser ce dernier est essentiel pour la croissance et la fabrication des protéines. 

Augmenter son métabolisme

Cela vous est sûrement déjà arrivé d’aller plusieurs mois à la salle de sport et de ne pas réussir à perdre de poids, voire d’en prendre. Vous êtes peut-être un habitué des tapis de course, des vélos d’appartement ou des cours de Zumba. Savez-vous comment sortir de cette impasse?

Déçu, dégoûté et n’ayant pas trouvé d’autre motivation pour aller vous entraîner que celle de perdre ces kilos accumulés lors des dernières soirées, vous avez abandonné l’entraînement, en jurant contre le sport et les milliers de régimes qui ont seulement réussi à vous mettre de mauvaise humeur.

Cet exemple, bien qu’un peu exagéré, illustre bien ce que nous vivons quotidiennement dans de nombreux clubs de fitness. Évidemment, il existe des moyens d’atteindre votre objectif de perte de poids. La première étape doit TOUJOURS être de faire confiance à un bon professionnel, la deuxième de fuir les mythes, les promesses magiques ou les solutions à caractère scientifique douteux, et la troisième d’être constant dans votre travail quotidien.

Comme le mentionne la journaliste Kristin Suleng dans son article pour El País intitulé « Pourquoi je peux choisir la partie du corps que je muscle, mais pas celle où je perds du poids », le moyen le plus efficace de perdre du poids est de combiner un entraînement fractionné de haute intensité (HIIT) et des exercices d’aérobie. Le problème est que tout le monde n’est pas suffisamment en forme pour s’entraîner aux niveaux d’intensité décrits comme nécessaires pour déclencher cette augmentation du métabolisme de base. La plupart des personnes qui essaient ces méthodes abandonnent bien avant d’atteindre ces seuils, ou bien elles diminuent l’intensité pour pouvoir effectuer l’exercice complètement, ce qui annule l’effet désiré.

accélérer du métabolisme-électrostimulation

Mais qu’est-ce que l’entraînement HIIT exactement?

Selon Abraham Carlé, chercheur du groupe Effects 262 à l’Université de Grenade:

« Le HIIT est une méthode d’entraînement qui fait partie des entraînements de haute intensité, durant lesquels la fréquence cardiaque et la consommation d’oxygène sont proches du niveau maximal théorique du sportif, et peuvent même le dépasser. Il s’agit d’un entraînement fractionné de haute intensité qui consiste à alterner temps de travail et temps de repos. La clé est de travailler à la vitesse d’exécution maximale pendant chaque période de travail. Pour ce type d’entraînement, la progression dépend de la densité de l’entraînement et de la durée totale du HIIT. Bien que ces méthodes étaient à l’origine appliquées aux exercices cycliques tels que le pédalage ou la course, elles sont devenues populaires dans le secteur du fitness, où elles sont utilisées pour une grande variété d’exercices et même mélangées à d’autres méthodes lors d’une séance d’entraînement.

Aujourd’hui, il existe un outil qui, entre les mains de professionnels qualifiés, peut permettre au commun des mortels d’atteindre des niveaux d’intensité suffisants pour pouvoir être en HIIT et, par conséquent, augmenter son métabolisme basal pendant les trois jours suivants.

Selon les études du Dr Francisco Amaro-Gahete de l’Université de Grenade, un entraînement HIIT combiné à une électrostimulation du corps entier augmente les bienfaits – en matière de perte de poids – de la méthode mentionnée précédemment.

L’intensité de l’entraînement avec cet outil, associée à la méthode HIIT, permet aux personnes qui en seraient normalement incapables de supporter une séance de ce type et de ce niveau de fréquence cardiaque, et d’obtenir cet effet souhaité d’augmentation du métabolisme basal pendant les 72 heures qui suivent l’entraînement.

Mais, qu’est-ce que l’électrostimulation du corps entier?

Carlé définit l’électrostimulation du corps entier, ou WB EMS, comme « une technique non invasive, principalement destinée à l’entraînement physique et à la physiothérapie, où les muscles sont stimulés par des courants électriques contrôlés, provoquant des contractions musculaires contrôlées. Une combinaison équipée de différentes électrodes est utilisée pour cette technique. Jusqu’à 10 groupes musculaires peuvent être stimulés de manière simultanée ou sélective (il n’est pas indispensable d’utiliser toutes les électrodes en même temps). Cette technique peut être utilisée à la fois de manière passive (sans exercice physique) et de manière active (pendant l’exercice physique), la version active étant la plus conseillée. »

En outre, il existe une activité à laquelle nous ne faisons pas attention et qui joue un rôle important dans nos objectifs de perte de poids: la NEAT.

Et qu’est-ce que la NEAT?

La NEAT (Non Exercise Activity Thermogenesis ou « thermogenèse liée aux activités non sportives » en français) correspond à la dépense calorique induite non pas par un entraînement, mais par des activités du quotidien non programmées. Il s’agit de l’énergie que notre corps consomme pour effectuer des actions quotidiennes courantes telles que monter des escaliers, aller à pied au travail, soulever des charges, etc.

Si, en plus d’augmenter notre métabolisme de base (avec un entraînement associant électrostimulation et HIIT deux fois par semaine), nous augmentons notre NEAT, les bienfaits se multiplient », explique Carlé.

Joserra Lakunza travaille à Saint-Sébastien, en Espagne. Cet entraîneur personnel donostien a passé des décennies à sculpter le corps de centaines de clients qui confient à ses mains expertes non seulement leur image, mais également leur santé et leur bien-être physique et mental. « La façon dont je m’occupe de mes clients est très proche de celle d’un psychologue », nous dit-il sur la plage de Zurriola, près de son centre. « Une fois que vous connaissez les capacités de votre client, vous l’accompagnez avec une préparation, non seulement physique, mais également mentale et nutritionnelle. S’il manque un de ces piliers, on obtient rarement des résultats », explique Lakunza. « La préparation psychologique pour supporter le niveau d’intensité les semaines où il doit faire du HIIT est fondamentale, mais lorsque l’on travaille avec l’électrostimulation du corps entier, les résultats sont indéniables », conclut Lakunza.

Conclusion

En conclusion, nous vous avons expliqué ce que vous devez savoir sur l’accélération du métabolisme, l’entraînement métabolique et les raisons d’intégrer l’électrostimulation dans votre entreprise. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet et sur d’autres, abonnez-vous à notre blog et renseignez-vous sur toutes les thématiques qui vous intéressent.

Partager cette publication:

[geot_country_name]